Le Mystère de la Pince Assise

En Occident, on l’appelle “la Pince”, ce qui décrit assez fidèlement l’aspect du corps pendant la pratique. En sanskrit, elle se nomme “Paschimottanasana”, ce qui semble plus énigmatique. Paschima signifie « Ouest », et tan, « allonger, étirer »: Paschimottanasana est donc « l’étirement intense de l’Ouest ».

Que représente cet Ouest que l’on cherche à allonger ?


Le corps humain et les points cardinaux

Dans la tradition yogique, l’Est représente l’avant du corps et l’Ouest l’arrière, tandis que le Nord est associé à la tête et le Sud aux pieds.

Les traités anciens recommandent en effet de pratiquer face à l’Est (Purva), l’endroit où le soleil se lève, vénéré par les Hindous comme la source de toute vie sur terre. L’aube représente l’émergence de la lumière spirituelle, l’illumination que nous espérons au fil de la pratique. Suivant ces recommandations, l’Ouest (Paschima) représente naturellement l’arrière de notre corps.

Ainsi, si le terme français décrit l’apparence de la posture, le terme sanskrit s’attache davantage au ressenti : pratiquer Paschimottanasana, c’est s’étirer « de tout son Ouest », des talons jusqu’au sommet du crâne. Ce faisant, on dénoue les contractions musculaires du bas du dos, on améliore la mobilité du bassin, et surtout, on apaise son esprit.

Une fois ceci effectué, on peut poursuivre avec Purvottanasana, la posture de l’étirement intense de l’Est (ou Planche inversée). Par son nom comme par ses bienfaits, celle-ci s’établit comme la contre-posture idéale.


La Pince pour faire circuler l’énergie

Mais Paschimottanasana recèle aussi une signification plus mystique et rarement évoquée.

“ Paschimottanasa signifierait « montant vers l’ouest », ce qui paraît dépourvu de sens et impénétrable aux non-initiés (c’est d’ailleurs le but visé).”
André Van Lysebeth

Si l’on parcourt les textes anciens, on trouvera certainement mention de la Paschima Marga, ou « voie de l’Ouest ». Selon l’érudit Richard Rosen, cette appellation mystérieuse désigne le nadi Sushumna, ou canal d’énergie central.

“ Paschimottanasana fait circuler le courant vital à l’arrière du corps, dans la Sushumna”
Hatha Yoga Pradipika

Selon la philosophie du yoga, l’énergie (prana) circule habituellement dans les nadis Ida et Pingala, deux canaux énergétiques aux polarités bien définies, qui remontent en spirale le long de la colonne vertébrale.
Pour  attirer l’énergie vitale dans le nadi central Sushumna et ainsi unir les polarités, il faut libérer les blocages situés le long de la colonne, particulièrement au niveau du sacrum et des lombaires: c’est ce que fait le yogi lorsqu’il s’étire dans la posture de la Pince. La pression exercée au niveau du ventre par le contact avec les cuisses aurait également pour effet d’orienter le prana à la base de la colonne et à l’intérieur de Sushumna, prana qui remonte ensuite jusqu’au chakra Couronne.

En faisant circuler le prana dans l’arrière du corps, Paschimottanasana fait « monter l’énergie vitale par l’Ouest ». Voilà qui explique pourquoi les yogis l’ont baptisée ainsi.

Pratiquer Paschimottanasana

  • Assis jambes tendues, inspirez en levant les bras, allongez la colonne vers le haut.
  • En expirant, commencez doucement à fléchir le tronc, en initiant la torsion à partir des hanches. Le ventre reste le plus long possible.
  • Posez les mains là où vous le sentez: tibias, chevilles, ou pieds. Ne cherchez pas à tout prix à atteindre la plante des pieds: ce n’est pas l’objectif visé.
  • Pendant l’inspiration, essayez de visualiser le trajet de l’énergie depuis les talons jusqu’au chakra Racine, à la base de la colonne. En expirant, visualisez l’énergie circulant de Muladhara au point situé entre vos sourcils, là ou se trouve le 3e œil.
  • Après plusieurs respirations, redressez-vous doucement en inspirant.

La Pince est une posture d’étirement de l’arrière du corps, mais elle est surtout une posture aux puissants effets énergétiques.  On comprend mieux l’importance que les yogis d’autrefois ont accordé à cette posture: “Paschimottanasana ouvre le chemin de la sagesse et guide l’aspirant de l’ignorance vers la connaissance, des ténèbres vers la lumière”, nous enseigne le Yajurveda. 


 

9 commentaires sur “Le Mystère de la Pince Assise

  1. J’adore vos explications sur les postures. Et maintenant que je vous ai lu ,je vais associer la contre posture. Ça paraît évident, mais je n’y avais jamais pensé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *