Le mantra qui fit renaître la Lune

C’est la première journée de l’année, celle qui dans nos esprits donnera la tonalité des 364 jours à venir. Qu’on soit adepte ou non des bonnes résolutions, qu’on ait passé la soirée à réveillonner ou, comme moi, lové dans son nid douillet, il y a tout de même quelque part cette idée de nouveau départ. Un nouveau cycle que je vous souhaite doux et lumineux ; en guise de carte de vœux, je vous envoie un mantra. Et pas n’importe lequel : celui qui, dit-on, fit renaître la Lune…


Le mantra qui fit renaître la Lune

Selon la légende (relatée dans les Puranas), ce mantra aurait sauvé Chandra, le dieu Lune, d’une terrible malédiction. Chandra était une divinité masculine, renommée pour sa virilité. Ce n’est pas une, ni deux, mais 27 épouses auprès de qui le dieu Lune exerçait son devoir conjugal : 27 sœurs, maisons lunaires et filles du dieu Daksha, prirent la Lune pour époux.

Mais Chandra eut le malheur de s’éprendre de l’une d’entre elles, nommée Rohini, qu’il avait tendance à nettement favoriser. Jalouses, les 26 sœurs s’en plaignirent à leur père. Ce dernier maudit Chandra et l’affligea d’une maladie dégénérative. À mesure que les jours passaient, Chandra perdait de sa vigueur. La Lune présidait à la fertilité des plantes : puisqu’elle décroissait, les plantes médicinales cessaient de germer, et les êtres vivants dépérissaient. 

Heureusement, un grand sage, nommé Markandeya, connaissait un puissant mantra : il le transmit à Sati. L’épouse de Shiva, accompagnée de plusieurs rishis, le récita pour le Dieu Lune. À mesure qu’elle le répétait, les effets de la malédiction s’amenuisaient. Grâce à ce mantra, Chandra trouva la force de se rendre auprès du grand Shiva. Le dieu l’autorisa à s’asseoir sur sa tête : c’est ici que, confortablement installé, Chandra put se régénérer, et que la Lune put croître à nouveau.

Le Maha Mrityunjaya Mantra

Om tryambakam yajâmahe
Sugandhim pushtivardhanam
Urvârukamiva bandhanân
Mrityor mukshîya mâmritat

Voix: Akari Tamura ; enregistrement tiré du livre Mantras, le yoga de la voix

Mini dictionnaire sanskrit -français
Tri-ambaka: celui aux trois yeux | yajâmahe (yaj): nous célébrons | sugandhim: parfumé | pushti: état de ce qui est bien nourri, prospérité | vardhanam: qui accroît | urvâru: concombre | iva: comme | bandhana: liens | mrityu: mort | mukshîya (muc): puissé-je être libéré | mâ: négation | amrita: immortalité

“ Om, nous adorons Tryambaka, qui rayonne et qui nourrit tous les êtres. Puisse-t-il nous libérer de la mort et nous rendre immortels, tout comme le concombre est coupé de son lien (à la plante rampante).


On trouve le Maha Mrityunjaya Mantra (littéralement, “le mantra du grand conquérant de la mort”) dans trois textes anciens : premièrement dans le Rig Veda, composé vers le milieu du 2e millénaire avant notre ère, puis dans le Yajurveda et l’Atharvaveda. Ce mantra invoque Tryambaka, “celui aux trois yeux” (ou “aux trois mères”, selon la traduction choisie) : c’est un épithète désignant le dieu Rudra, “le Hurleur”, forme ancienne du dieu Shiva. Shiva est le dieu qui préside à la destruction du monde à la fin de chaque cycle cosmique ; il est aussi le patron des yogis, méditant assidu et ascète confirmé.

Portée symbolique

Le mantra revitalise et régénère ; on dit qu’il a le pouvoir de restaurer la force et l’énergie vitale. Il ne porte pas son nom par hasard : chanté avec dévotion, il libérerait celui qui le récite de l’anxiété liée à la mort. 

De manière plus prosaïque, réciter ce mantra nous aider à connaître et choisir ce qui, dans notre quotidien, nous procure le pouvoir de nous régénérer : les activités qui nourrissent, le sommeil qui répare, les aliments qui renforcent. Tel Chandra siégeant sur les cheveux de Shiva, le Mrityunjaya Mantra nous aide à faire les bons choix. Existe-t-il meilleur allié en cette période de bonnes résolutions?

Nouvel An rime souvent avec “envie de ressourcement”.
En ce premier janvier, puissent ces quelques mots nous y aider !


Cet article est inspiré du livre Mantras, le yoga de la voix.

10 réflexions sur “Le mantra qui fit renaître la Lune”

  1. Namasté.
    Bonjour et merci pour cette découverte de ce fabuleux mantra qui a l’Air , fait résonner autour de nous…voir en nous. Satnam

Répondre à Nicole Drijvers Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page