5 alternatives au traditionnel Savasana

Une prof de yoga offrait à chacun de ses élèves un court massage du visage durant le Savasana de fin de séance. Elle suggérait aux personnes qui ne voulaient pas de ce massage de poser les mains sur leur ventre en signe de refus. Un jour, une élève protesta (avec douceur): “Je suis incapable de me relaxer en Savasana sans avoir les mains sur le ventre, mais n’y voyez pas un signe de refus, un massage du visage est le bienvenu”.

Cette anecdote pour en venir au fait : la posture de relaxation idéale n’est pas la même pour tout le monde.

Que ce soit pour des raisons physiques (grossesse, dos sensible), émotionnelles (sentiment d’être trop exposé en étant allongé sur le dos) ou circonstancielles (à la fin d’une séance riche en flexions arrière), le Savasana tel que nous le connaissons n’est pas toujours la meilleure option.

Voici quelques variations*, à tester et sélectionner selon votre humeur du jour!

1. Les jambes fléchies

Le Savasana genoux pliés est recommandé aux personnes souffrant de contractures au niveau lombaire. On peut également placer une couverture roulée ou un coussin sous les genoux. Ce faisant, on atténue la courbure lombaire, le bas du dos se rapproche du tapis.

2. Les jambes surélevées sur une chaise

Parce qu’elle détend particulièrement le ventre et les muscles fléchisseurs des hanches, la posture couchée-jambes surélevées conclut agréablement une séance axée sur le renforcement abdominal ou sur les flexions arrière.

3. Allongé sur le flanc gauche

Cette posture sur le côté est conseillée aux femmes enceintes de plus de 20 semaines. Contrairement au Savasana classique, ici le ventre n’appuie pas sur les vaisseaux sanguins de l’abdomen. En s’allongeant sur le côté gauche, on réduit le risque d’une pression malvenue sur la veine cave inférieure.

Bonne option également pour les personnes souffrant du dos (cette variante a pour avantage de détendre la zone lombaire et de soulager la douleur sciatique), de reflux gastrique ou de troubles respiratoires.

4. Allongé sur le ventre

La variation à plat ventre (appelée Crocodile) sera bénéfique aux personnes anxieuses, celles qui se sentent vulnérables ou trop exposées émotionnellement en étant couchées sur le dos. Elle sera également profitable aux personnes qui ont du mal à garder les yeux fermés en Savasana.

Si vous ressentez un inconfort dans le bas du dos dans cette posture, placez une couverture roulée au niveau du bas-ventre.

5. Les mains sur le ventre

Si vous avez du mal à relâcher complètement vos épaules vers le sol en Savasana traditionnel, placer les mains sur le ventre sera une option plus confortable. Cette variation permet aussi de suivre le mouvement respiratoire au niveau de l’abdomen, ce qui favorise la détente.


Pour conclure, une citation du yogi Van Lysebeth:

“Sans relaxation, il n’est pas de vrai yoga, pas de paix, pas de bonheur possible, ni même de santé”.

Nous n’avons désormais plus d’excuses pour la négliger.


*Cette liste est bien entendu non exhaustive. Toute posture dans laquelle vous vous sentez détendu pourra potentiellement être pratiquée comme posture de relaxation à la fin d’une séance…

9 réflexions sur “5 alternatives au traditionnel Savasana”

  1. Bonsoir, pour moi, la fin de séance n’est pas en savasana mais en assise pour un pranayama, puis un temps de silence, mais j’ai vu souvent dans d’autres courants, écoles de yoga cette “relaxation” en fin de séance. Finir en assise permet de profiter des asanas pour bien tenir cette posture et de ne pas se retrouver allongé et déconnecté avant de se lever et de reprendre ses activités. Chacun fait comme il veut bien sûr, mais savasana n’est pas une obligation ! Belle soirée.

    1. Bonjour Marianne,
      Dans mon ancienne école, on nous proposait également de choisir entre savasana et pranayama pour clôturer la séance… des effets différents mais tous deux très intéressants! Non, savasana n’est pas un impératif (mais qu’est ce que ça fait du bien, parfois :-))
      Bonne soirée aussi!

  2. merci de ce post. effectivement chez moi le savasana classique n’est pas la posture la plus agréable. J’essaye de mettre une brique sous mes pieds ou un bolster sous mes pieds (mais je vais essayer sous les genoux plutot). Et mes bras, je les préfère sur le vente plutot que par terre effectivement…contente de savoir que je ne suis pas la seule à ne pas me sentir au mieux dans le Savasana traditionnel!

  3. Tellement agréable cette posture, pendant mon burn out, je le faisais supporté avec une couverture sous la colonne, parfois même une demi-heure en respirant consciemment. On peut vraiment se régénérer dans savasana. C’est bien ce rappel, ça permet d’explorer la détente différemment. 😊

  4. Bonjour Clémentine,

    Premier commentaire sur ton blog que je suis depuis quelques temps déjà. Merci beaucoup des conseils que tu y prodigues, de partager les différentes traditions et “l’historique” du yoga. C’est très enrichissant et complet.

    J’ai découvert le bolster sous les genoux en Savasana lors d’une séance de yoga Iyengar, et ça a été une super expérience. Sans avoir de douleurs lombaires, cela m’a permis de me détendre encore plus et profiter au mieux des bienfaits de la séance. Les alternatives que tu proposes ici me donnent bien envie de tester d’autres postures en fin de séance en home practise.

    1. Oui, c’est fou comme changer un petit détail dans une posture peut nous amener à expérimenter quelque chose de tout à fait différent… Quelle chance d’avoir ce vaste champ d’expérience, même en Savasana ;)
      Merci pour ton premier commentaire, ça me touche!!

  5. Un article très intéressant, c’est vrai que pour les personnes qui souffrent du dos comme moi, finir sur savasana tout allongé sur le dos n’est pas forcément agréable : sur le côté c’est beaucoup mieux car comme tu le dis, les tensions sont soulagées .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *