5 bonnes raisons de faire du yoga les yeux fermés

Avez-vous déjà imaginé faire votre séance de yoga en fermant les yeux? Je veux dire, pas seulement pendant une asana ou la relaxation finale, mais vraiment fermer les yeux, du début à la fin? Si certaines asanas ou techniques nécessitent de garder les yeux grands ouverts (le trataka ou la posture du lion notamment), la plupart peuvent très bien se passer de votre regard.

img_2206-001

Fermer les yeux est un geste simple qui pourrait peut-être optimiser votre séance de yoga en un clin d’œil…  Voici 5 bonnes raisons d’y aller les yeux fermés.

1. Vous concentrer sur les effets des asanas.

80% des stimulations venant du monde extérieur vous sont transmises par vos yeux. Si vous voulez vous focaliser sur les effets des asanas, écouter votre respiration, si vous voulez faire taire votre esprit, fermez les yeux, et le monde autour de vous s’évanouit.

Il ne reste que vous… et les asanas.

2. Ne rivaliser avec personne.

Dans un cours collectif, on a souvent tendance à regarder ce que font les autres. Et à se positionner par rapport à eux. Et parfois, ça nous amène à tirer sur la corde pour atteindre le même niveau. L’émulation, c’est bien ; la compétition, non, pas en yoga du moins.

En fermant les yeux, personne ne vous impressionne et vous ne cherchez à impressionner personne, juste à écouter vos impressions. Vous n’avez plus d’yeux que pour vous.

3. Vous observer de l’intérieur.

Dans les gymnases, salles de danse ou de body-building, il y a des miroirs partout. Et parfois aussi dans les salles de yoga. C’est alors tentant de vérifier si votre position est correcte, mais aussi si votre coiffure tient en place ou si vos joues ne sont pas trop rouges. Vous vous observerez sans doute mieux les yeux fermés…

4. Développer votre propre notion du temps en écoutant votre ressenti.

S’il y a une horloge sur le mur devant vous, vous aurez peut-être tendance à minuter chaque asana. Vous risqueriez alors de mécaniser votre pratique en agissant comme un automate. En fermant les yeux, vous garderez peut-être moins longtemps la posture du triangle… Ou peut-être plus. Mais c’est votre corps qui vous dit quand c’est assez pour aujourd’hui, pas une aiguille.

5. Travailler votre équilibre et votre positionnement dans l’espace.

Bon, certaines postures sont difficiles -voire impossibles- à réaliser les yeux fermés, la posture de l’aigle par exemple (j’ai testé). Mais si vous pouvez tenir un asana les yeux fermés, on peut dire que vous le maîtrisez vraiment. Essayez donc de vous hisser sur la pointe des pieds en fermant les yeux…

Pour parvenir à garder l’équilibre les yeux fermés, le sens du toucher est exacerbé : la pression de vos pieds sur le tapis de yoga, la sensation d’appui sur vos mains ou vos épaules prennent une toute autre dimension.


Fermer les yeux du début à la fin est un processus graduel. Lors de mes premiers cours, mes yeux étaient constamment écarquillés (y compris pendant la relaxation finale…).

Et progressivement, j’ai commencé à les fermer : d’abord une fois installée dans les postures, puis pendant les salutations au soleil, et finalement entre les postures. Aujourd’hui, j’ouvre encore les yeux durant la séance et n’ai pas franchi le pas du 100% yeux fermés.

J’ai remarqué en tous cas qu’en fermant les yeux, on perd réellement la notion du temps. Je passe parfois 2 heures sur mon tapis alors que j’ai l’impression d’avoir commencé il y a 30 minutes.  Déjà fini ? Je n’en crois pas mes yeux. 

4 réflexions sur “5 bonnes raisons de faire du yoga les yeux fermés”

  1. C’est drôle…je viens de finir ma pratique…que j’ai faite les yeux fermés…Je trouve ça génial: on se concentre sur la respiration, sur les ressentis du corps. J’ai l’impression de penser moins et de me concentrer pleinement sur le yoga et surtout le moment. Euh, j’ai quand même ouvert les yeux pour les équilibres :-D!
    Je le fais tester à me élèves ce soir ;-)
    Merci pour cet article! Je partage!

    Bises!

    Maud – http://www.leblogyoga.com

  2. Pratiquer les yeux fermés…. me fait toujours sourire, voire rire !!!
    Surtout au début, réaliser que le regard nous “soutenais” les asanas d’équilibre ! C’est assez incroyable !
    Maintenant comme toi, j’apprécie toujours plus de faire mes salutations les yeux fermés. C’est devenu mon moment d’introspection à chaque début de séance :)

    1. Oui, c’est en essayant de tenir l’équilibre les yeux fermés que je me suis vraiment rendue compte que la stabilité du corps repose sur la stabilité du regard! Pas étonnant que les yeux aient une telle importance en yoga ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *