Hors-tapis

Sur le mur qui fait face à mon bureau, j’avais un jour glissé cette phrase comme une piqûre de rappel: “Le yoga nous enseigne à choisir volontairement la façon dont on se tient”. Quand mon regard la croisait (à peu près 10 fois par heure), finies la posture voûtée et les épaules enroulées devant mon écran, je me redressais, radicalement.

Une posture de yoga sur un tapis change une posture dans la vie, qu’elle soit mentale ou physique. Sinon, à quoi bon? Respirer sereinement en toute situation, perdre l’équilibre avec le sourire, lâcher prise et se détacher du résultat de ses actions,… en quelques mots, parvenir à se positionner dans la vie comme sur son tapis, c’est tout un programme. Voici, pour la partie physique, trois idées que vous pouvez facilement intégrer à votre quotidien.


1. Transformez votre position en posture de yoga

Vajrasana pour manger

Vajrasana, la posture du diamant, fait figure d’exception parmi les autres asanas. Alors qu’il est généralement recommandé de ne pas pratiquer les asanas moins de 2 heures après le dernier repas, la posture du diamant peut être pratiquée à toute heure, sans échauffement préalable et le ventre plein. On recommande même d’adopter cette position immédiatement après le repas, pendant 5 à 30 minutes, ou même en mangeant pour faciliter le processus digestif.

La posture des jambes au mur pour lire

Si vous aimez lire au lit, pensez à la posture des jambes au mur. Elle soulage les jambes fatiguées, étire la nuque et l’arrière des jambes, régule la circulation sanguine, relaxe le corps et apaise l’esprit… tout ça en lisant votre roman du moment. Ça marche aussi pas mal avec la posture du Sphinx.

Shavasana pour vous endormir

Rien de tel que Shavasana pour vous préparer à une bonne nuit de sommeil. Dans cette posture, la circulation sanguine est facilitée, la tension artérielle et le rythme cardiaque maintenus à un niveau minimum. Les muscles se relâchent, ils ne doivent plus œuvrer contre la force de gravité. La respiration se fait de plus en plus lente et profonde… bonne nuit (et pour une fois, personne ne viendra vous réveiller si vous vous endormez en Shavasana). 

Repérez et mettez à profit chaque occasion de pratiquer:  la posture du papillon en regardant la télévision, la respiration abdominale dans une salle d’attente, la posture de la guirlande à peu près n’importe quand…


2. Pensez aux “micro-postures”

Si un Guerrier vite fait dans le couloir avant votre entretien d’embauche vous semble saugrenu, pensez aux micro-postures. Comme leur nom l’indique, il ne s’agira pas ici de pratiquer l’asana dans son entièreté, mais d’incorporer à votre langage corporel certains aspects de la posture. Ainsi, un micro-guerrier se traduirait par un regard fixe, les pieds bien campés, la jambe avant légèrement pliée et les mains tendues dans l’axe des bras. Des petits détails imperceptibles à un œil non averti (comprenez: non yogi)  mais qui peuvent changer beaucoup. Les mudras des mains, discrètes par nature, peuvent aussi être pratiquées à toute heure, tout endroit.


3. Scannez votre corps

Vous avez sans doute déjà fait l’expérience d’un Shavasana au cours duquel votre professeur (ou votre petite voix intérieure) vous demandait de “scanner” et de relaxer chaque partie du corps, des orteils aux oreilles. En vous attardant mentalement sur chacune d’entre elles, vous vous aperceviez alors que votre front, votre mâchoire ou encore votre ventre recelait des tensions dont vous n’aviez jusque-là pas conscience.

Pas besoin de tapis de yoga -ni de Shavasana- pour pratiquer ce scan de relaxation. Mettez à profit vos trajets dans les transports en communs ou vos files d’attente !

(Et prenez un peu exemple sur cette vieille dame).

13906687_1094676973959131_4606128460993991386_n

9 réflexions sur “Hors-tapis”

  1. Chouette cette article qui permet de faire le lien entre la pratique sur le tapis et en dehors. Je ne connaissais pas le concept de “micro-postures”, mais c’est tellement vrai. On peut appliquer ce qu’on apprend au cours dans tellement d’aspects de nos vie. Il faut continuer à parler du yoga, il y a encore trop de stéréotypes. Merci.

    1. Oui! J’avais un professeur qui aimait nous rappeler à chaque séance: “Si le yoga ne change pas profondément votre vie, s’il ne chamboule pas votre quotidien, alors c’est que vous ne faites pas de yoga”

  2. Super Clémentine merci ! J’adore lire tous les conseils qui permettent d’amener le yoga en dehors du tapis pour l’intégrer dans son quotidien, c’est d’ailleurs l’objet de La Minute Yoga ;) A bientôt pour d’autres astuces de yogi

  3. Je ne peux être qu’entièrement d’accord avec la philosophie de l’article. On a la même !
    Il est tout à fait possible de pratiquer le Yoga (et tout simplement s’étirer) dans les conditions journalières de la vie. C’est ce que je fais au bureau quotidiennement. Les collègues ne s’en aperçoivent pas ! (j’ai écrit un guide à ce sujet d’ailleurs).
    Bravo pour ton site Clémentine ! (il est désormais rangé dans mes favoris)

  4. Un grand merci Clémentine pour ce merveilleux site, je viens de commander ton livre. Je débute dans cette nouvelle vie, je n’en fais que depuis trois mois mais cela m’a transformée. Je pratique tous les jours même si ce n’est que 20 minutes, je termine toujours en shavasana au moins 15 minutes. Je me documente beaucoup et savoure chaque moment de Shirsasana. il n’est jamais trop tard pour commencer. Je suis ravie d’être arriver sur ta page “3heures48minutes”…. je m’abonne et te dis à très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page