Nauli kriya pas à pas

Pour l’apprivoiser, il faut parfois déployer une bonne dose de patience et de persévérance. Des semaines entières à chercher sans trouver, à essayer sans comprendre… Et puis, un matin comme les autres, on ne sait pas très bien pourquoi ni comment, le déclic se fait.

Les yogis l’appellent Nauli Kriya, ou encore “barattage abdominal”.


Un kriya qui nous veut du bien

Nauli n’est pas un asana. Il n’est pas non plus un mudra, ni un bandha (même s’il implique d’en  maitriser un). C’est un kriya, à savoir une technique de nettoyage.

Dans le hatha-yoga traditionnel, Nauli Kriya fait partie des 6 pratiques fondamentales de purification du corps (les sat-karma) : sans l’aide d’au moins une de ces techniques, il serait difficile de trouver la force et la résistance nécessaires pour une pratique intensive du yoga. Parce qu’elles favorisent le fonctionnement parfait et régulier des systèmes corporels, les sat-karma libèrent le mental de toute éventuelle perturbation liée à un souci de santé. C’est ainsi qu’elles facilitent la concentration et le progrès vers dhyana, la méditation.

Parmi les sat-karma, citons neti (nettoyage du nez), kapalabhati (expirations rapides et successives) ou encore trataka (fixation visuelle sur un point précis). Mais revenons à celui qui nous intéresse aujourd’hui : le nauli.


Ses effets

L’exercice renforce la sangle abdominale, tout en offrant à nos viscères un massage assez unique. Il stimule ainsi le tube digestif et élimine la constipation, mais agit aussi sur les autres émonctoires, dont les reins. Au niveau émotionnel, Nauli décongestionne le plexus solaire et dissipe l’anxiété.

Et voici ce qu’en disaient les yogis, il y a quelques siècles d’ici:

33. Les épaules étant inclinées, on doit agiter le ventre de gauche à droite avec la puissance d’un tourbillon: cela est appelé nauli par les siddha.
34. Ce nauli, couronnement des exercices du Hatha-Yoga, ranime le feu gastrique affaiblit, augmente la puissance de la digestion, donne une joie continuelle et détruit tous les malheurs.
– Hatha Yoga Pradipika


Nauli

Vous le trouverez peut-être aussi sous le nom de Lauliki, ou Laukiki. Selon Iyengar, nau signifie “bateau”, et li  “s’accrocher à, être étendu”. Peut-être parce que le yogi a tout intérêt à s’accrocher au bateau pendant que son ventre fait des vagues…

Cette jonglerie musculaire implique d'”aspirer” le ventre en Uddiyana Bandha puis de contracter  et faire ressortir, isolément et alternativement, le rectus abdominis droit et gauche.


Nauli est une technique puissante, qu’il est préférable d’apprendre avec prudence, et surtout avec un professeur qui pourra nous guider pas à pas dans ce procédé. Mais un récapitulatif n’est jamais superflu, et c’est tout l’objet de cet article.


La technique

La première condition est de maîtriser parfaitement les trois bandhas. La seconde est d’avoir l’estomac vide. Et la dernière mais non la moindre : être exempt d’hernie abdominale, ne pas avoir d’hypertension, ne pas être enceinte ni en période de menstruation. Si ces conditions sont réunies, enlevez votre tee-shirt (c’est plus facile lorsqu’on peut observer ce que l’on fait), et c’est parti :

  • Réalisez Uddiyana Bandha puis faites ressortir les grands droits; imaginez que vous voulez rapprocher le sternum des cuisses (les bras empêchent ce rapprochement). Ce mouvement imaginaire fera ressortir un pilier de chair, alias les grands droits, au milieu de votre ventre. C’est la première étape.

  • À ce stade, vous pouvez vous entraîner à, sur une même rétention, contracter les grands droits puis les relâcher (et donc revenir à Uddiyana), les contracter à nouveau, et ainsi de suite jusqu’à devoir reprendre votre souffle.
  • Ensuite, isolez alternativement le grand droit gauche puis le droit, en partant du nauli central et en relâchant l’un des grands droits. Pour vous aider, basculez le poids du buste vers la gauche pour isoler le rectus abdominis gauche et vice-versa.

  • La dernière étape est d’enchaîner: nauli central – nauli à droite – nauli central – nauli à gauche – uddiyana. Cet enchaînement formera un mouvement de vague. Comme si vous passiez un rouleau à pâtisserie sur votre abdomen escamoté…

  • Effectuez quelques roulements puis, de même que pour quitter Uddiyana bandha, relâchez bien le ventre avant d’inspirer. Effectuez le même mouvement dans le sens inverse.
  • Concernant la vitesse d’exécution, aucune précision si ce n’est d'”imiter une vague une rivière”… Elle sera donc laissée à la libre appréciation du pratiquant!

En guise de conclusion

Il n’y a aucune explication à donner: on pense le mouvement et le muscle obéit. Nauli n’est rien d’autre! – André Van Lysebeth

Bonne pratique.


En savoir plus

Encyclopédie du Yoga , André Van Lysebeth
Nauli Kriya sur le site Yogamrita

6 réflexions sur “Nauli kriya pas à pas”

  1. Namaste Clémentine!

    Merci pour ton article 🙏 il tombe à point nommer, je l’ai lu après ma pratique matinale qui comporte bien évidemment uddiyana bandha et nouli depuis que j’ai suivi un programme de yoga en Inde en mars et où je suis de retour 🙏✨🤸‍♀️ Bon j’en suis personnellement très loin encore… Mon objectif est d’avoir le centre… Depuis 6 mois ! Je tente demain le mouvement imaginaire 😉🤞
    Une belle journée. Prends soin de toi.
    Bisettes de Mysore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *