Qui était vraiment Patanjali?

“Le yoga est l’arrêt des perturbations du mental.”

Telle est sans doute la définition la plus concise et la plus connue du yoga. Elle est tirée des Yoga Sutra, un traité de 195 (ou 196, selon les écoles) aphorismes étudiés par les yogis du monde entier. Si de nombreux commentaires ont été rédigés au fil des siècles pour tenter de discerner la portée de ces aphorismes, nous savons bien peu de choses sur Patanjali, celui qui les a composés.

Soudain, en ce dimanche matin, j’ai eu envie d’en savoir davantage sur celui que beaucoup considèrent comme le père du yoga moderne. Entre mythe et histoire, voici quelques pistes pour appréhender sa personnalité.



Historiquement, on situe la vie et l’œuvre de Patanjali entre 500 av. JC et 200 ap. JC, ce qui constitue une large fourchette. Pour affiner cette datation, plusieurs hypothèses ont été émises par les historiens.

L’une d’entre elles considère Patanjali comme un érudit aux multiples domaines de compétences: il aurait rédigé, outre les Yoga Sutras, un traité d’Ayurveda (le Patanjala) et un traité de grammaire sanskrite (le Mahabhasya). Mais cette éventualité semble aujourd’hui écartée, les historiens s’accordant pour distinguer 3 Patanjali, le grammairien, le médecin et le yogi. Certains historiens ont par la suite avancé l’idée d’un ouvrage collectif : différents auteurs auraient apporté leur contribution à un texte primitif rédigé au 1e s de notre ère. Pour Michel Angot, on aurait alors conservé le nom de Patanjali par commodité plutôt que par véracité.

La vérité, c’est que nous n’avons aucune certitude quant à la vie de Pantajali. Et ce flou n’a rien d’étonnant. Richard Rosen nous rappelle que l’anonymat était une des caractéristiques des sages de l’Inde ancienne, qui estimaient que leur enseignement était le résultat d’un effort collectif déployé sur plusieurs siècles. Ne faisant que compiler le savoir de leur temps, ils refusaient de s’en attribuer le mérite. Patanjali ne serait donc pas l’auteur des Yoga-Sutra: il en est le compilateur.

Pour les esprits que l’incertitude dérange, la Mythologie vient heureusement combler les lacunes de l’Histoire. Le mythe attribue en effet à Patanjali une origine plus précise que sa naissance historique.

Tout commence avec le désespoir de la yogini Gonika, accablée de n’avoir jamais trouvé un fils digne de recevoir sa sagesse et son enseignement. Elle conjura alors les dieux d’accéder à son désir. Alors qu’elle puisait de l’eau pour en faire une offrande au Dieu Soleil, elle vit apparaître dans le creux de sa main un serpent minuscule. Le serpent prit bientôt forme humaine et se prosterna devant Gonika, la priant de l’accepter comme fils. Gonika l’adopta et lui donna le nom de « Pata- anjali », « l’offrande tombée ».
Ce que Gonika ignorait alors, c’est que Patanjali était l’incarnation de Shesha, serpent aux 1000 têtes, envoyé sur terre par Siva pour apprendre puis transmettre le yoga. Patanjali est alors traditionnellement représenté comme une créature mi-homme mi-serpent, rappelant son origine mythique.

Patanjali (ou les Pantajali, si l’on conserve la thèse d’un ouvrage collectif) est considéré comme le père du yoga moderne : s’il n’est pas l’inventeur du yoga, il a compilé les connaissances de son époque. Il a fait du yoga un système qui a pu traverser les siècles, et parvenir jusqu’à nous. Telle Gonika puisant l’eau de la rivière, il nous reste à recueillir cette sagesse, dans le creux de nos mains jointes …


Les sceptiques pourraient se demander: “Patanjali a-t-il même existé ?”
Cela a peu d’importance, puisque le texte, lui, existe.
Finalement, Patanjali, c’est vous, c’est moi,
C’est celui qui est tombé d’on ne sait où pour rencontrer le yoga. 


 Les Yoga-Sutra

Atha yogānuśāsanam
Et maintenant, le yoga.
Yoga Sutra I.1

Yoga-Sutra de Patanjali, par Bernard Bouanchaud
Le texte de Patanjali est ici présenté sutra par sutra, avec une traduction, une interprétation adaptée à notre époque et aux lecteurs occidentaux que nous sommes, et des thèmes de réflexion très variés. Une version que j’ai beaucoup appréciée!
Le petit plus: nouvelle édition augmentée de dessins utilisés lors de la transmission orale de cette discipline.


Invocation à Patanjali
(Que vous pouvez réciter en début de pratique!)

yogena cittasya padena vācām
malam śarīrasya ca vaidyakena
yopākarottam pravaram munīnām
patañjalim prāñjalir ānato’smi
ābāhu purusākāram
śankha cakrāsi dhārinam
sahasra śirasam śvetam
pranamāmi patañjalim

Je m’incline devant le plus noble des sages, Patanjali, qui apporta la sérénité de l’esprit par son oeuvre  sur le yoga, la clarté du discours par son oeuvre sur la grammaire et la pureté du corps par son œuvre sur la médecine. Je me prosterne devant Patanjali, une incarnation d’Ādiśesa dont la partie supérieure du corps a forme humaine, dont les bras tiennent une conque et un disque, qui est couronné par le cobra à mille têtes.


 

5 réflexions sur “Qui était vraiment Patanjali?”

  1. Chauliaguet Patricia

    Bonjour Clémentine,
    Je suis une toute nouvelle prof de Yoga et je visite régulièrement avec attention votre Blog.
    il me permet de réviser mes connaissances et d’apprendre aussi.
    Vos explications , vos mémos sont clairs , précis et on y sent toute votre bienveillance et votre désir de partager.
    bravo.
    om.
    Parvati

  2. Namaste et merci Clémentine :)
    Cela fait echo à ce que j’ai appris en Inde, il y a quelques semaines. Comme a dit la prof “l’identité de Patanjali est incertaine. Peu importe qui il fut, il nous a donné des choses très intéressantes”
    Et les 4 premiers “vers” de l’invocation à Patanjali sont ceux que j’ai appris là-bas ! Je crois qu’après 5 semaines de récitation quotidienne, je les connais presque de tête désormais, yes !
    Merci encore pour le partage et la référence du bouquin. Je vais le noter et il sera peut-être le prochain après “Health, Healing and Beyond: Yoga and the Living Tradition of Krishnamacharya”. Je ne sais pas si tu connais déjà… Si ce n’est pas le cas, je te le conseille, captivant !
    Douce fin de journée !
    Bons baisers de Berlin !

  3. Valérie De Jonghe

    Bonjour Clémentine,
    Je suis tombée en amour avec ton blog !
    Je voyage depuis deux ans et je viens de m’offrir une formation au Mexique pour devenir prof de yoga également. Tes écrits tombent à pic, ils me passionnent !
    Un grand merci pour ce que tu partages avec ta jolie plume !
    Val

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *