5 postures pour équilibrer Muladhara, le chakra Racine

Votre placard à provisions déborde ? Vous partez acheter un citron, et vous revenez avec ce qu’il faut pour nourrir 6 régiments de yogis ? Vous avez tendance à accumuler des biens matériels, juste « au cas où » ? Vous vous sentez instable, constamment en mouvement ?

Alors, pourquoi ne pas travailler votre chakra Racine, celui qu’on appelle Muladhara?


Le chakra Racine

Muladhara est formé de deux noms sanskrits: mula, racine ou fondation, et adhara, support ou soutien. Muladhara, c’est donc « ce qui soutient l’enracinement ».

muladhara

Physiquement, le chakra Racine correspond aux organes d’élimination (colon, reins, vessie), à la base de la colonne vertébrale (ce qui « soutient ») et au pelvis. Le chakra Racine gouverne votre instinct de survie, et votre capacité à fonctionner sur le plan physique en assurant vos besoins primaires: manger à votre faim, étancher votre soif, dormir tout votre soûl.


Votre chakra Racine est-il équilibré?

Un déséquilibre au niveau du chakra Racine peut se traduire physiquement par des soucis de constipation: Muladhara est en effet lié à la capacité d’excrétion, à la faculté d’éliminer ce qui ne vous est plus nécessaire. Douleurs dans le bas du dos, problèmes au niveau des jambes ou des pieds peuvent également être des signes de déséquilibre.

Émotionnellement, le déséquilibre se traduit par une peur du manque, qui amène à faire des réserves (trop!), à accumuler provisions et matériel juste « au cas où ». Des troubles du comportement alimentaire peuvent aussi être liés à un déséquilibre de Muladhara.

À l’inverse, quand le chakra Racine est équilibré, vous vous sentez ancré et centré, même si les circonstances sont déstabilisantes. Vous avez la sensation d’avoir assez, de disposer du nécessaire pour assurer vos besoins physiques et émotionnels: vous avez le sentiment d’être en sécurité et « à votre place ».

Le chakra Racine est le premier chakra, celui qui sert de socle à tous les autres: quand Muladhara est équilibré, il forme une base solide pour l’équilibre et l’épanouissement des chakras qui lui sont supérieurs.


Et en pratique?

Sur un tapis, le chakra Racine sera harmonisé en pratiquant :

– les postures debout, qui renforcent les muscles des jambes (quoi de mieux que la posture de l’Arbre pour prendre soin de nos racines!);
– les postures accroupies, qui assouplissent les chevilles et rapprochent le coccyx de la Terre;
– les postures permettant d’étirer et détendre le bas du dos, telles que le Chien tête en bas ou la Pince assise.

Voici quelques postures à pratiquer lorsque vous vous sentez un peu instable, en manque d’ancrage.  À pratiquer après vous être échauffé et assoupli avec une série de salutations au soleil, durant lesquelles vous vous attarderez en Chien tête en bas.

1. Utkatasana, la posture de la Chaise (ou posture puissante)

Utkatasana (1 sur 1)

Egalement appelée posture puissante, Utkatasana permet notamment de renforcer les chevilles et les muscles des jambes, tout en travaillant l’ancrage au sol.

En partant de la posture de la Montagne, inspirez en levant les bras, paumes se faisant face; expirez en pliant les genoux. Dans la posture finale, les cuisses  sont presque parallèles au sol, le bas du dos est long (attention au cambrage au niveau lombaire), et le torse forme un angle droit avec les cuisses. Maintenez la posture 30 à 60 secondes. Pour sortir de la posture, tendez les jambes à l’inspiration, relâchez les bras à l’expiration.

2. Malasana, la posture de la Guirlande*

Malasana (1 sur 1)

Cette posture renforce les chevilles et le bas du dos, assouplit les hanches. En approchant le coccyx de la terre,  Malasana énergise tout particulièrement le chakra Racine. Les pieds écartés à largeur de tapis, orteils pointant vers l’extérieur, accroupissez-vous en squat à l’expiration. Joignez les mains à la poitrine, la pression des bras encourageant l’ouverture des hanches. Si vos talons ne touchent pas le sol, placez-les sur une couverture roulée.

3. La posture sur les orteils (pour tout vous dire, j’ignore si elle a un nom sanskrit)

posture sur les orteils (1 sur 1)

Posture de concentration et d’équilibre, cette posture restaure la souplesse des pieds, augmente la mobilité des orteils et renforce les muscles des chevilles et des mollets. En quelques mots, elle prend soin de vos racines! La clé pour garder l’équilibre: fixer un point sur le sol, ne pas détourner le regard.

4. Apanasana, la posture d’Apana

Apanasana (1 sur 1)

Apanasana, c’est la posture d’Apana; Apana, c’est le vayu de l’élimination. Apana, lorsqu’il est équilibré, procure un sentiment d’ancrage: il est étroitement lié au chakra Racine. En effet, Apana est particulièrement actif au niveau du pelvis et du bas-ventre, du fait de sa fonction d’élimination des déchets. Ces déchets sont aussi bien physiques (les résidus de la digestion) que mentaux ou émotionnels (les expériences négatives et émotions destructrices).

Au cours d’une séance, Apanasana ne nécessite pas ou peu de préparation, et c’est une contre-posture de choix pour rééquilibrer le corps après certaines asanas. Elle peut s’effectuer avec les bras derrière les genoux en cas de genoux sensibles.

5. Paschimottanasana, la posture de la Pince

La Pince (1 sur 1)

Assis jambes tendues, inspirez en levant les bras, allongez la colonne vers le haut. En expirant, commencez doucement à fléchir le tronc, en initiant la torsion à partir des hanches. Le ventre reste le plus long possible.

Essayez pendant l’inspiration de visualiser le trajet de l’énergie depuis les talons jusqu’au chakra Racine, à la base de la colonne. En expirant, visualisez l’énergie circulant de Muladhara au point situé entre vos sourcils, là ou se trouve le 3e œil. Votre inspiration et votre expiration forment un cercle d’énergie, un circuit infini. Pas de hasard, ce qui vient de la terre retourne à la terre.


Hors du tapis…

Méditer sur la couleur rouge, jouer des percussions, marcher pieds nus dehors et ressentir le contact avec la terre, manger des betteraves ou autres légumes racines, porter du Jaspe à son cou, réciter le mantra Lam… La journée fourmille d’opportunités pour revitaliser un chakra Racine déséquilibré. À vous de trouver celle qui vous plait!


*C’est pas que je veuille à tout prix faire des photos mignonnes avec un petit chat, mais allez savoir pourquoi, elle adore la texture de mon tapis de yoga. Heureusement, elle me laisse l’emprunter de temps en temps.

27 commentaires sur “5 postures pour équilibrer Muladhara, le chakra Racine

  1. Bonjour Clémentine,
    Encore un article très agréable à lire!
    La limitation en Paschimottanasana est-elle due, selon toi, à un manque de souplesse de l’arrière de la jambe ou un manque de mobilité du bassin? Ou les deux? Ou à encore un autre facteur?
    Autre question : Muladhara peut-il être déséquilibré à l’inverse.
    Je suis foncièrement minimaliste et je serais du genre à me retrouver un dimanche face à fond de rouleau de papier toilette et un placard rempli de bocaux vides sans que ça m’angoisse pour autant.
    Ce qui ne m’empêche pas d’avoir des douleurs au niveau sacro-iliaque régulièrement…
    Merci encore et toujours pour la transmission de ton savoir.
    Plein de belles choses à toi.
    Namaste

    1. Bonjour Vanessa! Oui, la limitation vient souvent d’une raideur au niveau des ischios-jambiers; as-tu essayé en surélevant ton bassin, en t’asseyant sur une couverture pliée ou un coussin plat?
      Pour Muladhara, voici un article que je trouve très bien écrit et qui explique les différences ressenties entre chakra suractif ou chakra sous actif: http://klerviyoga.com/2017/07/22/reequilibrer-chakra-de-base-muladhara/
      Bonne lecture ;)
      Belles choses à toi aussi!!

      1. Merci Clémentine pour cet éclairage et pour cet article fort intéressant!
        J’ai trouvé des pistes de réflexion et de travail pour l’équilibre de Muladhara.
        Une dernière question, je ne retrouve plus sur quel article tu parlais de ça, aussi je te pose la question ici : tu parlais de limitation anatomique « chair contre chair ». Vu qu’on est entre nous, on peut tout se dire :-P on parle ici de… « gras »?!
        Il me semble parfois qu’avec ne serait-ce qu’un centimètre en moins par ci par là j’irai plus loin dans telle ou telle posture. Est-ce une vue de l’esprit?
        Je n’ai pas pensé à l’évoquer mais j’espère que ton installation dans ton nouveau quotidien se fait en douceur et que tout va bien pour toi, que ton île ne te manque pas trop.
        Namaste

        1. Oui je me souviens de cet article, je pense que c’est celui-ci : http://3heures48minutes.com/proportions-yoga/, où il est question de proportion et d’orientation des os, qui déterminent un « point de compression » variable d’un yogi à l’autre. Je dirais que c’est plutôt à un niveau anatomique que morphologique que ça peut coincer, indépendamment du niveau de souplesse du yogi…

          Tout se passe bien dans mon nouveau quotidien, merci!! Le retour en Occident comporte plein de chouettes choses et projets qui ne me font pas trop regretter la vie sur une île ;)

          Bisou à toi!

  2. Merci pour ce superbe article très riche d’information! Quels livres conseillerais-tu stp pour apprendre sur les diffenrents chakras, leurs roles et comment via des postures de yoga les faire travailler? Mille mercis.

  3. Salut Clémentine :)
    merci pour ce super article vraiment très instructif !! merci d’avoir rassemblé ici des postures très chouettes que je fais parfois malgré moi (dans la douche le matin, je m’accroupis toujours comme une grenouille ^^ )
    Est-il plus important encore de « nourrir » son 1e chakra lorsqu’on est artiste/créateur?
    Vu que le 2e chakra est très sollicité, et que c’est le 1e qui doit porter et nourrir le 2e (et tous les autres)…
    Est-il possible que la « sur-sollicitation » du 2e chakra épuise régulièrement le 1e?
    J’ai un peu le même problème que Vanessa: régulièrement, je me retrouve avec un frigo vide, un bloc de feuilles à sec alors que je dois écrire tous les matins, plus rien pour déjeuner le matin… serait-ce lié à ce 1e chakra qui s’épuise…? Suivant tes conseils, j’ai écouté des percussions africaines…. et là, woooowwww j’ai eu des gros sanglots de gros bébé… je pleurais de joie et de soulagement, ça sortait tout seul… c’est le 1e chakra qui disait merci, tu crois??? ^^
    Merci pour ton magnifique blog toujours très inspirant, et tes jolies photos :)
    Bises de Bruxelles !
    Alice

    1. Ah oui les percussions! ça prend au ventre! Mon amoureux est percussionniste et quand je l’entends répéter les basses j’en ai les poils qui se hérissent ;)

      C’est possible qu’un 2e chakra fort sollicité nécessite une base encore plus solide… Difficile à dire! En ce qui me concerne, quand je suis dans une phase créative et que mes idées partent dans tous les sens, pratiquer des asanas d’ancrage m’aide à mettre les choses en place et concrétiser tout ça.

      Bisous à toi!

  4. Waou !
    Alors, au début de la lecture, je me disais, en toute bonne foi « ah mais non, moi ça va, mon chakra racine, j’en prends hyyyyper soin, il n’est pas déséquilibré. Je me sens ancrée, j’ai beaucoup moins peur qu’avant de manquer.. ». Enfin, tout ça.
    Alors, certes, tout ça est très vrai. Même s’il reste des peurs, depuis quelques années, je suis plutôt dans la prise de risque et le dépouillement le plus total. Je n’accumule plus rien, je serais plutôt aussi du genre à me retrouver un dimanche sans PQ.. Et ça ne me stresse pas du tout en fait. J’estime être dans l’abondance totale, même si je vis dans 50m2 et que j’ai pas de quoi payer un loyer…

    Et puis j’avance un tout petit peu dans la lecture et je lis… « douleurs bas du dos et cheville… » OUPS… bim..
    Bah oui, depuis 6 mois environ, j’ai des douleurs dans le bassin assez atroces quand je dois rester debout plus de 45 min. Et depuis 1 semaine, mon pied droit flanche et ne veut plus me porter…

    Alors, autant ton article que les commentaires ci-dessus me font énormément réfléchir…. !
    Je me suis justement offert il y a peu ton mala en jaspe paysage, un appel… et il m’aide beaucoup.

    Alors peut-être suis-je un peu dans le déni.. oui, ça doit être ça.. Ou alors, comme souligné ci-dessus dans les comm, je ne le nourris pas assez ?

    Une autre réflexion me vient, une évidence : cela fait maintenant près de 8 mois que je ne fais plus d’asanas. Je n’y arrive plus. Trop mal dans le bas du dos, je cherche des excuses… Mais, en parallèle, beaucoup de chamboulements dans ma vie, très intenses. Je pratiquais donc le yoga autrement. Notamment avec ahimsa et satya.

    Et là, ton article me remet sur l’envie de reprendre mon souffle sur le tapis. Ce n’est pas la première fois que tu m’inspires à me remettre, ancrée, sur mon tapis. J’ai beau suivre un tas de « yoga leaders » sur insta et fb, c’est toi, Clem, avec ta douceur bienveillante, ta simplicité et ta légèreté, qui me remet chaque fois sur le tapis.

    Merci….
    Ton blog reste l’endroit le plus frais et doux où j’aime m’inspirer et me reposer en matière de yoga.

    Des bisous du pays ;)
    <3
    Namaste, petit rayon de soleil

      1. Merci… Ça me touche que ça t’ait touchée… <3
        Je me suis fait une belle séance ancrage du Muladhara et c'était vraiment délicieux… Un bien-être total ! Merci beaucoup pour les idées de postures !
        As-tu déjà fait d'autres articles pour l'ancrage des autres chakras ?
        Je pense que mon plexus solaire et mon chakra gorge ont besoin de bosser un peu.. As-tu un article ou l'autre à me conseiller ou peut-être es-tu inspirée pour nous faire un article sur chaque chakra ? ;)
        Un gros bisou, j'espère que tout se passe bien là-bas !

  5. Merci pour cet article super intéressant Clémentine, c’est toujours un plaisir de te lire.
    Récemment, j’ai aussi appris qu’on peut décharger et recharger ses chakras avec la main. Tourner dans le sens des aiguilles d’une montre pour recharger et dans l’autre pour décharger. Ca venait d’un livre qui s’appelle « les chakras de la guérison » mais je ne me souviens plus de l’auteur. Tu es en Belgique? A bientôt.

  6. Bonjour Clémentine,
    Merci pour tes articles toujours très inspirants et doux. Travaillant avec l’énergie depuis quelques années, je m’intéresse beaucoup au système de chakras et de son développement, j’adore le yoga et j’aime le pratiquer seule et je prends également des cours! Les idées de postures, c’est tout ce qui me fallait en ce moment pour pouvoir m’améliorer. Suis preneuse d’un nouvel article…
    A très vite

  7. Kurmasana est aussi une très grande posture pour travailler sur le centre du bas.
    Placer un souffle en SamaVrittiPranayama (respiration carrée) :
    Inspire 5 secondes le souffle monte le long du dos et s’arrête dans ajna
    Rétention à plein 5 secondes dans ajna, cherchez un point lumineux en haut et allez « derrière » lui
    Expire 5 secondes dans les pieds qui se coupe en deux et remonte à l’intérieure des jambes pour revenir au périnée.
    Rétention à vide 5 secondes dans muladhara.
    Vibration LAM, couleur jaune or de partout, carré jaune or vibrant dessiné au sol, linga svayambhu noir posé sur le carré, Ganesh, dauphin blanc, on s’enfonce dans le vide du bas immense…
    Si tout va bien on peut laisser le vide nous emporter dans le vide et rester dedans très longtemps…

    Bonne pratique

  8. Bonjour Clémentine,
    Merci pour cet article bien détaillé, je pratisue le yoga depuis peu et j’ai quelsues difficulté avec certaines positions vue mon manque de souplesse. Par exemple celle du pince j’ai du mal à la réaliser correctement. Ma coach me dit que ça viendra avec la pratique donc on baisse pas les bras.

  9. Allo Clémentine,
    Bien que je suis sur le chemin de l’éveil, ma curiosité s’est arrêtée sur ton petit chat: de quelle race s’agit-il?
    Merci!

Répondre à Isabelle Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *