Lin, chanvre, kale… 6 excellentes raisons d’en consommer

Une fois n’est pas coutume, c’est dans votre assiette que vous pratiquerez le yoga aujourd’hui. S’il y a un type d’acides gras dont on a vanté les mérites ces dernières années, ce sont bien les Oméga-3. Mais quel rapport avec le yoga, me direz-vous? Pour découvrir 6 bonnes raisons d’enrichir votre alimentation avec des 6 sources végétales d’Oméga-3, c’est par ici !

Devinette yogi du jour 

leslichristiansen07

Bonne réponse : D. Aucun des trois… et tous à la fois. La partie de vous qui mérite le plus de souplesse est minuscule, omniprésente et omnipotente : la cellule ! Ou plus précisément, son enveloppe : la membrane cellulaire.

Pour assouplir cette partie de vous, il ne s’agit pas de faire des étirements sur votre tapis. Une fois n’est pas coutume, c’est dans votre assiette que les membranes cellulaires pratiquent leur yoga, grâce aux…

om1C’est un acide gras…

Un acide gras est une chaîne plus ou moins longue d’atomes de carbone, chacun de ces atomes étant lié à deux atomes d’hydrogène.

C’est polyinsaturé…

Dans le cas d’un acide gras Oméga-3 (Ω-3), certains atomes de carbone sont liés à un seul atome d’hydrogène, et donc reliés entre eux par une double liaison. C’est ce qu’on appelle un acide gras insaturé : non saturé en hydrogène.

C’est ordonné…

En commençant le décompte à partir de la fin de la molécule (Oméga en grec), la première de ces doubles liaisons rencontrée occupe le troisième rang, d’où son nom, “Oméga-3”.

Voilà déjà au moins une bonne raison de vous soucier des Oméga-3: on connaît l’importance du chiffre 3 en yoga, symbole de l’équilibre. Comme le dit le proverbe, « un tabouret ne tiendrait pas sur deux pieds ». La posture du triangle est d’ailleurs un vibrant hommage au chiffre 3.

Pas convaincu ? Rassurez-vous, les bien-nommés Ω-3 vous apporteront bien d’autres bénéfices qu’une symbolique numéraire. S’il y a un type d’acides gras dont on a vanté les mérites, ce sont bien les Oméga-3. Mais en quoi les Oméga-3 influenceraient-ils votre pratique favorite ?



  • Convertir vos membranes cellulaires au yoga.

En yoga, on cherche à assouplir la plus infime partie de notre corps, membranes cellulaires y compris. Ces membranes sont constituées de phospholipides. Ceux-là, je les connais un peu, j’avais une « peluche-phospholipide » étant petite, merci Papa, nutritionniste de son état. Elle avait deux longues pattes : en âge de comprendre (bien plus tard), on m’a révélé qu’il s’agissait de deux acides gras. Plus il y aura d’ Ω-3 dans ces phospholipides, plus les membranes des cellules seront souples. Des membranes fluides facilitent les échanges cellulaires, permettant aux cellules de mieux assimiler les nutriments et mieux évacuer les déchets.

  • Ne pas perdre le compte de vos salutations au soleil.

Les Ω-3 jouent un rôle prépondérant dans le développement et le renouvellement du cerveau, ainsi que dans les échanges intercellulaires. Des membranes cellulaires fluides favorisent les échanges entre les neurones et donc le travail cérébral : la mémoire est plus performante, les échanges plus intenses. Quand on manque d’Ω-3, le cerveau est le premier à souffrir.

  • Garder votre regard fixe et concentré dans la posture de l’aigle.

Les Ω-3 participent non seulement au développement et au renouvellement des cellules de la rétine, la protégeant du vieillissement, mais ils préservent aussi nos capacités de concentration. 10 minutes dans la posture de l’aigle, le regard fixe et concentré, (o)méga facile.

  • Maintenir l’équilibre.

En yoga comme en nutrition, l’équilibre, c’est la santé : en établissant un équilibre entre acides gras Ω-3 (anti-inflammatoires) et Ω-6 (pro-inflammatoires), on réduit le risque inflammatoire responsable de bon nombre de maladies chroniques. Le rapport Oméga-3/Oméga-6 devrait idéalement être de 1 Ω-3 pour 3 Ω-6. Ce précieux équilibre des acides gras est notamment le garant de la santé de vos articulations, si importantes dans la pratique du yoga.

  • Décupler les effets du yoga.

Lorsque les membranes des cellules musculaires sont fluides, la circulation des globules rouges est facilitée et la pression artérielle diminue. Là où les effets de l’alimentation rejoignent ceux du yoga

  • Pratiquer vos 108 salutations au soleil quotidiennes en toute sérénité.

Le rapport entre consommation d’Ω-3 et santé cardiovasculaire a été largement étudié. Le secret de longévité des Crétois, des habitants d’Okinawa ou encore des Esquimaux enfin dévoilé !

Pour mettre tout cela en pratique, c’est dans votre assiette que cela se passe. Et la plus grande source végétale d’ Ω-3 se cache dans une toute petite graine… Mais quelle est-elle ? Pour le découvrir, jetez un coup d’œil par ici. 

Pour en savoir plus sur la fabuleuse histoire des Oméga-3 et le végétalisme, c’est par ici.

8 commentaires sur “Lin, chanvre, kale… 6 excellentes raisons d’en consommer

  1. Ton lien vegan-dha fonctionne pas sur cette page.
    Je suis arrivé par le sujet sur les graines de lin. Quel talent pour vulgariser les sujets de nutritions et aussi avec ce brin de légèreté…
    Tu m’as donné envie (enfin!) de m’y mettre. à très vite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *