Énergie en berne, moral dans les chaussettes… Et si vous manquiez d’ojas?

L’ojas n’est pas une nouvelle vitamine aux propriétés exceptionnelles tout récemment identifiée par une équipe de chercheurs de l’université du Massachusetts. L’ojas n’est pas non plus la dernière super baie à la mode venant de contrées lointaines mais consommée depuis des milliers d’années par cette tribu dont les membres vivent jusque 150 ans.

Connaissez- vous les 3 doshas? Ces 3 énergies vitales fondamentales qui déterminent votre tempérament ayurvédique?  (Pour un petit rappel, c’est par ici). Et bien ces 3 doshas, Kapha, Pitta et Vata, existent à un niveau subtil : ce sont les 3 essences vitales. Ainsi, à Kapha (terre+eau) correspond Ojas. À Vata (air), correspond Prana. Et à Pitta (feu) correspond Tejas.


Prana, tejas et ojas sont les essences des éléments air, feu et eau appliqués à la vie incarnée.
Robert Sbovoda


C’est à l’ojas que nous allons nous intéresser aujourd’hui. Signifiant littéralement « vigueur », il nous procure force, immunité, stabilité et capacité de concentration.
L’ojas peut être comparé au ciment ou à la colle qui maintient le corps, le mental et l’esprit dans un ensemble fonctionnel. On le compare aussi à notre miel interne: une substance précieuse, ultra concentrée, produite à la toute fin du processus digestif. Voici 4 pistes pour préserver et favoriser la production d’ojas.

Avez-vous un bon niveau d’ojas?

Avoir l’esprit clair, se sentir énergique et enthousiaste au réveil, avoir un teint rayonnant et une puissante digestion sont autant de signes d’un bon niveau d’ojas.
En revanche, une susceptibilité aux infections, un appétit défaillant, une faible élimination, des douleurs généralisées et un esprit embrumé peuvent vous signifier qu’il est le temps de faire le plein de combustible.

Comment favoriser la production d’ojas?

« Le semblable augmente le semblable« : retenez-bien cet adage, c’est un des principes clés de l’Ayurveda. L’ojas est décrit comme quelque chose de doux, onctueux, stable, cohésif. Ainsi, tout aliment et toute activité qui produisent sur vous ces mêmes impressions seront à favoriser.

1. Mangez « pro-ojas »

L’ojas est l’essence la plus raffinée du processus digestif, le « sommet » du métabolisme: 30 jours seraient nécessaires à la production d’ojas après l’ingestion d’un aliment. Tout ce que vous ingérez, digérez et surtout assimilez influence donc directement votre niveau d’ojas.

Ojas


 100 bouchées de nourriture forment 1 goutte de sang.
100 gouttes de sang forment une goutte d’ojas.
Yogi Bhajan


Favorisez donc tout ce qui peut être bénéfique à votre système digestif: dégustez votre repas calmement et lentement, parsemez vos plats d’épices aux vertus digestives (gingembre et curcuma par exemple), évitez de manger trop/trop peu, ou de manger alors que vous n’avez pas fini de digérer votre repas précédent.

Dans votre assiette, optez régulièrement pour des aliments aux propriétés similaires à l’ojas : autrement dit, des aliments doux, onctueux, collants et nourrissants. Ainsi, les aliments suivants sont autant d’options « pro-ojas »:

– Noix et graines
– Laits végétaux à base de noix ou oléagineux (noix de coco, amande, noisette…)
– Feuilles vertes et végétaux « gras », tels que l’avocat ou le pourpier
– Fruits et légumes légèrement sucrés en goût: pommes, carottes, graines germées…
– Fruits secs, en particulier les dattes


Lait d’amande spécial Ojas

 Faites tremper une quinzaine d’amandes dans l’eau pendant une nuit. Au petit matin, rincez et égouttez les amandes puis mixez-les avec un grand verre d’eau et une datte (dont vous aurez préalablement retiré le noyau, pour préserver l’énergie vitale de votre blender). Faites chauffer avec une pincée de gingembre moulu, une pincée de cannelle et une pincée de cardamome. Transvasez dans votre tasse préférée spéciale journées d’hiver. Si le coeur vous en dit, ajoutez une pincée de safran. Dégustez (parfait pour les petits creux pré- ou post-séance).


lait amande2

2. Huilez votre corps

En Ayurveda, huiler son corps et ses cheveux fait partie de la dinacharya (ou routine quotidienne), un ensemble de rituels d’hygiène qui nous permettent de rester en bonne santé. Le principe est plutôt simple: massage matinal à l’huile (sésame, amande ou tournesol), pendant une dizaine de minutes, avant de sauter dans la douche chaude.

3. Déconnectez

Il ne s’agit pas seulement de favoriser la production d’ojas : il s’agit également de ne pas gaspiller cette précieuse substance. Or, la télévision ou toute forme de média de masse (Facebook?) ont la fâcheuse tendance de capter toute notre attention. Et ils engendrent bien souvent de la peur et de l’anxiété, qui sont de grands brûleurs d’ojas. La solution? Coupez ce flot d’images, de sensations et d’émotions qui vous accapare sans cesse et vous maintient à l’état de veille. Pratiquez dans votre vie quotidienne ce qu’on appelle en yoga pratyâhâra, le contrôle ou le retrait des sens.
Bon, je l’avoue, c’est plus facile à dire qu’à faire.

4. Déroulez votre tapis

pont
Et pratiquez quelques postures avec douceur et lenteur, en mettant l’accent sur l’ouverture de la cage thoracique. En effet, si l’ojas est présent dans tout notre corps, 8 gouttes super-précieuses siègent dans notre coeur…
Un peu d’inspiration? Voici 4 postures pour ouvrir le chakra du coeur.


 Les yogins prétendent que, de toutes les énergies que renferme le corps humain, la plus haute est celle qu’ils appellent ojas.
Vivekananda


17 commentaires sur “Énergie en berne, moral dans les chaussettes… Et si vous manquiez d’ojas?

  1. Je voulais à nouveau te faire part du plaisir que j ai à lire tes articles.
    J ai appris plein de choses et me dis qu il y a plein de pistes à explorer.
    Dommage que pour l instant je ne mets pas assez de choses en pratique de ce que je lis ou apprends. Je ne suis pas assez active.

    Merci bcq

    1. Merci Renée pour ton commentaire :)
      La mise en pratique, ça viendra en son temps. J’aime bien la phrase d’Iyengar: « take a step, no matter how small »… Il n’y a pas de petits pas sur ce chemin-là !

  2. Comme d’hab, tu nous as écris un superbe article ! Il reprend ce que j’essai d’appliquer au quotidien dans ma vie et en effet, plus je m’approche de ces routines mieux je me sens ! Ton blog est vraiment mon préféré en ce qui concerne le mode de vie d’un yogi <3 Merci !

  3. Ralala, toujours un plaisir de lire tes petits articles plein de bienveillance (que ce soit pour nous ou pour notre blender xD !) !
    Sur ce, à la tienne avec un bon verre de lait d’amandes maison :D

  4. Ah ce que j’aimerais avoir le temps de me huiler tous les matins avant de prendre ma douche. Cela permet en plus de garder la chaleur du corps. Si vous souffrez du froid (comme moi), c’est un rituel génial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *