Macrobiotique: les 5 préceptes « longue vie » du Dr Ohsawa (et 3 recettes pour vous lancer)

Voyager, c’est découvrir de nouveaux modes d’alimentation. Entreprendre le voyage du yoga ne déroge pas à cette règle.

Macrobiotique

L’alimentation macrobiotique a croisé mon chemin il y a quelques mois. J’avais déjà vaguement entendu parler de ce type d’alimentation, et j’associais alors la macrobiotique aux mots « alimentation saine », sans toutefois m’y attarder. J’imaginais un type d’alimentation japonaise faisant la part belle au riz, soupe miso et légumineuses. Je n’avais pas tout à fait tort sur ces points, mais j’avais tort de réduire la macrobiotique à ces deux choses.

En découvrant le yoga, j’ai eu envie d’en savoir un peu plus sur ce type d’alimentation: yoga et macrobiotique s’articulent en effet autour d’un même concept clé, l’équilibre entre deux forces antagonistes et complémentaires, le Yin et le Yang. Hatha yoga signifie yoga du soleil (Ha, +, yang, masculin) et de la lune (Tha, -, yin, féminin).

Théorisée (de façon très pratique) par le Japonais Georges Ohsawa, ou Dr “ Oh ça va”, ce mode d’alimentation serait synonyme de longue vie, “macro-biotique”. Pour établir ses théories, Ohsawa se serait inspiré de l’alimentation des moines bouddhistes zen.

Voici donc les préceptes “longue vie” de Mr Ohsawa, résumés en 5 points.*

*NB: Ces concepts n’engagent que leur concepteur, mon champ d’expérimentation étant limité sur ce sujet. Pour toute réclamation, adressez-vous à lui !


1. Yin et Yang tu équilibreras

C’est le premier concept de la macrobiotique, si simple et si compliqué à la fois. Tout est composé de deux forces fondamentales, le Yin et le Yang. La santé, c’est l’équilibre établi entre ces deux systèmes antagonistes. Un oiseau peut voler car ses ailes ont la même longueur: il en va de même pour notre alimentation. Il y a des aliments extrêmement Yin et des aliments extrêmement Yang : l’idéal serait de rester dans les “modérément” Yin ou Yang. Des deux extrêmes, l’extrême Yin serait le plus délétère, et la cause de nombreuses maladies. 

Vous voilà bien avancés…Comment discerner les aliments Yin des aliments Yang?

Avant toute chose, il faut comprendre que le concept Yin-Yang est un concept relatif. Il n’y a aucune chose absolument Yin ou absolument Yang : un aliment sera très Yin par rapport à un autre aliment modérément Yin ou au contraire très Yang.

Pour simplifier

Plus un aliment est Yin, plus il sera…

.

Plus un aliment est yang, plus il sera…

Léger, aqueux

Lourd, dense

De couleur froide : violet, bleu, vert

De couleur chaude : jaune, orange, rouge

De goût chaud, piquant, acide

De goût doux, salé, amer

Présent dans les pays chauds, secs

Présent dans les pays froids, humides

Refroidissant

Réchauffant

Cru

Cuit: grillé ou sauté, déshydraté

Rapide à pousser

Lent à pousser

Quelques exemples :

Très Yin

Modérément Yin

Modérément yang

Très Yang

Aubergines

Chou-fleur

Oignon

Carotte

Concombre

Salade verte

Radis

Potiron

Ananas

Melons

Fraises

Pommes

Bananes

Poires

Mûres

Noix

Gingembre

Cumin

Romarin

Sel


2. De céréales tu te nourriras

Les céréales sont les aliments les plus équilibrés dans la théorie macrobiotique, ceux qui se trouvent au centre de cette ligne reliant les deux antagonismes que sont le Yin et le Yang.

Le Dr Ohsawa propose 10 régimes différents, allant du numéro -3 au numéro 7, classés selon leur teneur en céréales. Le régime numéro 7, composé de 100% de céréales, est d’ailleurs bien connu des monodièteurs. Toute maladie pourrait être guérie en 10 jours en suivant le régime numéro 7, une monodiète de riz brun.

La cuisson du riz a son importance. À la fin de la cuisson, les grains de riz doivent adhérer au fond de la casserole : ces grains de riz légèrement roussis sont plus Yang que les grains de surface, plus légers, plus Yin.

Riz complet, sarrasin, blé, orge, millet sont donc fortement recommandés par le Dr Ohsawa: c’est la base de la macrobiotique. Les céréales doivent représenter avec les légumineuses au moins 60% de l’alimentation.


3. Des légumes tu consommeras

 Les 40% restants proviennent également du règne végétal. L’alimentation macrobiotique est fondamentalement végéta*ienne, non pour des raisons “sentimentales” comme dit Ohsawa, mais pour “développer au maximum nos capacités cérébrales”.

La sagesse d'Ohsawa

Parmi ces légumes, il faudrait privilégier les légumes Yang, ou “yanguiser” les légumes Yin. Une tomate, aqueuse, acide, froide, est très Yin : pour la rendre plus Yang, on peut ainsi la faire cuire au four après l’avoir farcie de sarrasin et de miso. Un autre moyen est de faire frire ces légumes Yin à l’huile végétale. Ils seront ainsi moins aqueux, donc moins Yin. Ce serait donc une très mauvaise idée de manger une aubergine ou une pomme-de-terre crue (merci la macrobiotique!).Ces légumes cuits à l’huile végétale, sans eau, sans sauce, portent le nom de “nituké”.

Pour les assaisonner, rien de tel que la sauce soja macrobiotique appelée “tamari”. Le tamari est une sauce entièrement naturelle et livrée à la consommation après une maturation de 3 ans, contrairement au shoyu qui peut être préparé chimiquement en 24heures.

Des graines de sésame, du sel marin non raffiné, de l’huile végétale et des algues, voilà de quoi agrémenter vos repas.


4. 60 fois chaque bouchée tu mâcheras

Ohsawa préconise de mâcher au moins 60 fois chaque bouchée, voire 100 à 150 fois si on veut assimiler rapidement la méthode macrobiotique.

“Vous devez mâcher vos boissons et boire vos aliments”. Gandhi.

Outre ses bienfaits sur le processus de digestion, mâcher un aliment est une bonne façon de reconnaître si cet aliment est bon pour nous. Son goût doit s’améliorer avec la mastication. Comparons un beefsteak, qui devient vite insipide, à un fruit, dont le goût devient de plus en plus subtil!


5. Local et de saison tu mangeras

La macrobiotique recommande de ne consommer aucun aliment provenant d’une région éloignée de celle où l’on vit (sauf exceptions) et de ne manger aucun légume hors saison.

L’explication est simple: ces énergies Yin et Yang n’agissent pas uniquement par le biais de l’alimentation, mais aussi par le climat et l’environnement. Et la nature est bien faite: dans une région humide et froide (yin) pousseront des aliments qui réchauffent et assèchent (yang), et inversement. Ainsi, les fruits tropicaux, qui refroidissent et hydratent, se mangent dans les climats tropicaux.





Le saviez-vous?

Personnellement, je serai éternellement reconnaissante envers Mr Ohsawa pour nous avoir fait connaître ce merveilleux légume qu’est le potimarron. Provenant du nord du Japon, le potiron doux a été importé par Ohsawa en Europe en 1957. Le début d’une grande histoire d’amour.

Riche en provitamine A, Ohsawa lui accordait un grand pouvoir curatif, particulièrement dans les cas de diabète.


3 recettes de base de la Macrobiotique

Gomasio

Faire griller légèrement les graines de sésame. Les écraser à moitié et ajouter 10 à 20% de sel grillé. Écraser le tout. À conserver dans un récipient hermétique et à consommer dans les 8 jours.

Kacha

Faire sauter une tasse de sarrasin dans une cuillerée à café d’huile. Ajouter deux tasses d’eau et une cuillerée à café de sel. Faire bouillir lentement à feu doux. Servir avec des légumes sautés.

descarga (25)-001Soupe miso

Hacher carottes, chou, oignons. Faire revenir les oignons dans une cuillère à soupe d’huile d’olive ou de sésame. Ajouter le chou, puis les carottes et laisser cuire. Verser de l’eau et un peu de miso à la fin de la cuisson. Ajouter un petit oignon cru haché et du nori grillé.


L’échelle du bonheur selon Ohsawa

  1. Pas de fatigue : 5 points

  2. Bon appétit : 5points

  3. Sommeil profond : 5 points

  4. Bonne mémoire: 10 points

  5. Bonne humeur : 10 points

  6. Rapidité de jugement et d’exécution: 10 points

  7. Justice (être exact, ne jamais mentir pour se protéger soi-même, conquérir de toutes ses forces les difficultés) : 55 points

Vous avez plus de 40 points ? Vous êtes en assez bonne forme… Sinon, essayez la macrobiotique !


Pour en savoir plus

Georges Ohsawa, Le Zen macrobiotique ou l’art du rajeunissement et de la longévité

Georges Ohsawa, La philosophie de la médecine d’Extrême Orient

En ligne, un site très complet sur la macrobiotique avec recettes et idées de menus

10 commentaires sur “Macrobiotique: les 5 préceptes « longue vie » du Dr Ohsawa (et 3 recettes pour vous lancer)

  1. Salut Clémentine! J’ai découvert ton blog il y a peu de temps et c’est vraiment inspirant et intéressant de te lire! Au plaisir d’échanger autour du Yoga…et des voyages :-)
    Maud –

    1. Hello Maud! Merci pour ton commentaire et pour me donner l’occasion de découvrir ton blog, super intéressant aussi… Je sens que je vais passer de plus en plus de temps derrière mon ordi ;-) A bientôt!

  2. Hello, j’avais déjà entendu parlé de la macrobiotique durant ma formation en Shiatsu, mais la mise en pratique me paraissait tellement compliquée !! Faire les plats devient presque un métier à temps plein 😜 Néanmoins, sans être dans une pratique trop extrémiste, il y a des choses intéressantes à en retenir. Merci 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *