La Yogi de ville et la Yogi des champs

Toitures

 

Là où rien ne pouvait perturber la Yogi des champs,
Le bruit de la circulation fait parfois sursauter la Yogi de ville.
Là où pratiquait à tous vents la Yogi tranquille,
L’idée du retard inquiète souvent la Yogi prise par le temps.
Là où la Yogi du Sud luttait contre le soleil écrasant,
La Yogi du Nord se réjouit sur son tapis de chaque percée lumineuse.

Le changement d’horizon a eu lieu il y a quelques semaines à présent,
Et de la Thaïlande luxuriante à la Belgique chaleureuse,
La Yogi de là-bas a laissé place à la Yogi d’ici.
Là où yoga était synonyme d’ouverture vers la nature,
Il signifie aujourd’hui repli dans mon logis.
Là où tout était jungle, ce soir tout est toitures,
Et les oiseaux bleus se sont transformés en pigeons gris.

Yogi de ville ou Yogi des champs,
Yogi du Sud ou Yogi du Nord,
Pas de morale à cette histoire, mais tout de même les mots suivants :
Où que soit « ici », quel que soit le dehors,
Souviens-toi
Que la caverne est en toi.
Nul besoin de paysage verdoyant
Pour contempler le dedans.

14 commentaires sur “La Yogi de ville et la Yogi des champs

  1. Bonsoir Clémentine,
    Je connais un peu Bruxelles, puisque j’y vais un we, une ou deux fois par an.
    J’apprécie les quelques contacts que j’ai avec les Belges.
    Je ne doute pas un moment que vous saurez trouver votre place en Belgique.
    Néanmoins, je n’ai pas votre sagesse et je préfère largement la campagne. Personnellement, j’habite en région parisienne en face de l’Oise et je trouve que le calme m’est plus propice pour méditer et pratiquer.
    Bon retour parmi les vôtres. Je n’ose pas dire parmi nous car vous avez toujours été là.

    1. Merci Robert! J’ai tenté de recréer mon cocon, propice à la pratique et à la méditation, un endroit ouvert à la lumière du jour, mais filtrant l’agitation de la rue quelques étages plus bas.
      Ici je fais face à la Meuse. Que ce soit sur les rives de l’Oise ou du Gange, un cours d’eau a toujours quelque chose d’apaisant!

    1. Bonjour Pêche! Merci beaucoup!
      Pour l’instant c’est cours à la maison, limité par l’espace et dans le temps par d’autres projets livres en cours !
      Mais j’espère pouvoir y consacrer plus de temps et d’énergie dans les mois à venir :-)
      Bisous à vous!

Répondre à Camille Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *