Commencer par le dessert? Oui, selon l’Ayurvéda.

Il y a un bout de moi qui aime éperdument pratiquer le yoga, et un bout de moi qui aime passionnément cuisiner de nouveaux plats. Pour joindre les deux bouts, je travaille en soirée dans un restaurant de yogis. J’ai ainsi l’occasion d’observer les us et coutumes de yogis de tous horizons en terme d’alimentation, et voici une de mes constatations: certains préfèrent commencer par le dessert… Impatience gourmande ou conviction ayurvédique?

dessert

Le dessert en entrée ? Oui, selon l’Ayurveda.

Si vous avez lu l’article précédent, vous vous souvenez qu’en Ayurveda, chaque repas devrait idéalement comporter les 6 saveurs, ou rasa. Chaque rasa ayant des effets différents sur l’organisme, l’équilibre alimentaire passe par l’équilibre des saveurs, chacune devant être présente en certaines proportions:

– Sucré
– Acide
– Salé
– Piquant
– Amer
– Astringent

Telles sont les 6 saveurs de l’Ayurveda, ici listées selon leur ordre de digestion par l’organisme.

Digérer selon l’Ayurveda

Tout ce qui existe dans l’univers, nourriture et corps humain y compris, se compose des 5 éléments  (air, eau, feu, terre, éther) en proportions variables. Digérer selon l’Ayurveda, c’est décomposer et transformer les éléments présents dans chacun des aliments pour les rendre assimilables par le corps humain.


La saveur d’un aliment est déterminée par les éléments qui le composent: les aliments qui se composent majoritairement de Terre et Eau sont sucrés, les aliments composés de Feu et Air sont piquants…


Le processus digestif dure de 4 à 6 heures*, selon la puissance de votre Agni (feu digestif) et la qualité des aliments consommés. Il se décompose en 6 phases, chaque phase correspondant à une des 6 saveurs.

La digestion commence avec douceur

Le premier stade se déroule de la bouche à la partie supérieur de l’estomac: ici sont décomposés les éléments Terre et Eau, qui composent les aliments de saveur douce. Vient ensuite la saveur salée, puis la saveur acide, lorsque les aliments entrent dans l’intestin grêle. À mesure que les aliments parcourent le gros intestin, la saveur piquante est digérée. Enfin, les saveurs amères et astringentes servent à clôturer le processus digestif.

Digestion selon Ayurveda

Organiser le repas selon l’ordre de digestion des saveurs

Ainsi, dans la logique ayurvédique, commencer le repas par une note de douceur active les papilles gustatives, stimule la salivation et enclenche le processus digestif. Une saveur acide (type chutney) sera bienvenue en milieu de repas, et des saveurs amères et astringentes en guise de dessert (thé noir, infusion de plantes amères, salade).

Si nous finissons le repas par un dessert sucré comme nous avons l’habitude de le faire en Occident, la saveur douce stagne dans l’organisme et bloque le processus digestif. Ce faisant, elle cause fermentation, mauvaise digestion, et crée ce qu’on appelle en Ayurveda ama, ou toxines. Dans la même logique, si nous commençons le repas par une saveur amère ou astringente, notre appétit diminue, notre feu digestif s’affaiblit.

Commencer par le dessert?

Ne nous méprenons pas ici. Le but n’est pas de systématiquement commencer le repas par un dessert. Si la saveur douce élève votre niveau d’ojas, trop de douceur ramollit le corps. En excès, elle peut causer paresse, possessivité et besoin de sommeil excessif.


Par contre, vous pouvez essayer ceci:

– un fruit doux ou quelques fruits séchés une demi-heure avant le repas
– une entrée composée de légumes naturellement sucrés (carottes râpées, soupe de betterave, purée de patates douces…)


Eatco Koh Phangan

Et si vous ressentez profondément une envie de sucre et que ce gâteau en photo là-haut vous fait de l’oeil, ne vous forcez pas à manger un repas avant pour vous donner bonne conscience. Car quand il s’agit de desserts plus lourds à digérer, rappelons-nous ceci: selon l’Ayurveda, plus votre appétit est faible, plus votre capacité à assimiler un aliment lourd diminue. Faites-vous plaisir avec ce « cocomisu » tant que vos capacités digestives le permettent, et non après un repas que vous êtes en train de digérer mais qui ne vous a pas satisfait.

Pour profiter pleinement de ce plaisir procuré par le goût sucré, commencez donc par le dessert.

(Et gardez éventuellement un peu de place pour le plat de résistance.)

* Le processus digestif dure de 4 à 6 heures pour la partie « grossière ». Le processus complet (s’achevant avec la production d’ojas) dure 36 jours. Nous ne sommes pas ce que nous mangeons… Nous sommes ce que nous avons digéré 36 jours auparavant!


Références

Ayurvedic Healing, David Frawley
Ayurvedic Nutrition, Ahara Vigyan
Photos, délicieux plats et cocomisu : Eat.co, Koh Phangan

 

13 commentaires sur “Commencer par le dessert? Oui, selon l’Ayurvéda.

  1. Merci pour cet article passionnant ! Dans ma famille (d’origine indienne) on a toujours commencé par un met sucré… je me doutais bien qu’il devait y avoir une certaine logique derrière, mais je n’avais jamais cherché à savoir laquelle. Grâce à toi, je comprends désormais le sens de nos repas traditionnels. :-)

    1. Pas de hasard! Moi il m’a fallu un peu de temps pour oser renverser mes habitudes et me libérer de cette coutume du « pas de dessert tant que tu n’as pas fini ton assiette ». Et maintenant il m’arrive de commencer par le dessert sans culpabiliser… merci l’Ayurveda ;)

  2. Très bel article, super intéressant!
    Je me rends compte en te lisant des similitudes entre l’Ayurveda et les principes de Médecine Chinoise…
    Merci pour ce blog que je prends plaisir à lire régulièrement.

  3. namaste , il est aussi recommandé en Ayurveda , d’adapter sa nourriture en fonction de sa constitution ayurvedique et de manger seulement ce que contient nos 2 paumes de main . Il y a dans le charabia samhita des versets qui disent : 1/3 solide + 1/3 liquide + 1/3 libre pour faciliter la digestion .C’est la particularité de l’Ayurveda qui s’adapte à chacun d’entre nous en fonction de nos doshas.Une personne en excès KAPHA ne doit pas manger en grande quantité et surtout pas de sucre par exemple….
    Prenez soin de vous….
    Jay Ayurved

  4. Merci pour cet article des plus intéressants. Je savais qu’il était préférable de manger des fruits une demie heure avant de manger le repas. Mais si l’ayurveda permet même les douceurs, ça enlève toute la culpabilité de nos conditionnements. Merci aussi pour les références. Ah, il faudrait ne pas dormir pour pouvoir lire dont j’ai envie. LOL. Belle soiree à toi.

  5. Mais que l’Ayurveda est plein de chouettes principes quand même xD !
    (ce qui est drôle, c’est qu’aux enfants auprès de qui je travaille, on leur propose souvent le sucré avant le salé pour les plus petits -et tout « en vrac » dans une assiette compartimentée pour les plus grands donc c’est dans le sens qu’ils veulent le repas xD- … et nous adultes, on reste dans les conventions, allez savoir pourquoi xD !)

    Bref, une foule de gratitude pour toi pour cet article fort intéressant -encore un- !

    Yogiquement :)

    PS : aurais-tu des bouquins de bases sur l’Ayurveda à conseiller par hasard ?? ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *