Bientôt l’été ! Pourquoi ne pas avoir un ventre plat…

Summer is coming! Et avec lui, les traditionnelles astuces « ventre plat » pour arpenter les plages en bikini sans aucun complexe. (Je parle de bikinis car concernant les canons masculins, la tendance inverse semble gagner en popularité*).

Leonardo di Caprio, â la pointe de la tendance

Leonardo di Caprio, à la pointe de la tendance « dab bod »

Mais avoir un ventre plat est-il forcément signe de bonne santé ? Qu’en pensent nos amis les yogis ?


Les 3 types de respirateurs

Avant toute chose, faites une pause. Arrêtez-vous un instant… Placez une main sur votre poitrine, l’autre sur votre ventre. Observez votre respiration. À laquelle de ces trois catégories de respirateurs appartenez-vous ?

1. Les respirateurs diaphragmatiques

Lors de l’inspiration, vous sentez votre ventre se gonfler : vous êtes un respirateur diaphragmatique ou abdominal. C’est la respiration la plus naturelle, celle qu’on observe chez un bébé ou un chat endormi.

La respiration diaphragmatique tire son nom du muscle qu’elle sollicite, le diaphragme, ce muscle qui sépare les poumons de l’abdomen. En inspirant, le diaphragme descend et le ventre se gonfle. En expirant, il remonte et le ventre se creuse.

2. Les respirateurs thoraciques

Lors de l’inspiration, c’est votre poitrine qui s’étend : vous êtes un respirateur thoracique. Cette respiration sollicite les muscles intercostaux. La poitrine s’étend un peu vers l’avant, mais surtout latéralement. Faites le test : inspirez en gonflant la poitrine, vos mains posées sur les côtés de votre thorax.

3. Les respirateurs claviculaires

Imaginez-vous porter un corset très serré : pour inspirer, vous remontez les épaules, en remplissant la partie supérieure des poumons. C’est la respiration dite « haute ». Si vous êtes une femme, vous seriez naturellement plus encline à respirer de cette façon, une tendance  physiologique qui serait liée à l’éventualité de la grossesse. Des chercheurs du siècle passé ont en effet observé que les filles présentent cette tendance dès la naissance, contrairement aux garçons.

pirr


6 bonnes raisons de sortir le ventre

Si vous n’êtes pas coutumier de la respiration abdominale, vous pouvez vous exercer en position couchée : les muscles abdominaux seront ainsi détendus et le processus facilité. Il vous faudra peut-être quelques temps pour « assouplir » votre diaphragme, mais ça en vaut la peine. Pour tout un tas de bonnes raisons :

  • Optimiser votre respiration : la respiration abdominale est la plus efficace en termes économiques. C’est celle qui apporte le maximum d’énergie pour un minimum d’effort. Respirer en gonflant la poitrine est un geste très esthétique et symbolique, mais demande plus d’effort pour un apport d’énergie moindre. Au bas du classement en termes de rapport effort/efficacité se trouve la respiration claviculaire.

  • Décongestionner le plexus solaire, autrement appelé “plexus de l’anxiété” dans les mauvais jours. Respirer « par le ventre » détend, évacue le stress et augmente la confiance en soi. La méditation zazen s’articule d’ailleurs autour de la respiration abdominale. Au contraire, la respiration claviculaire est génératrice de stress, et finit par bloquer votre voix. Aucun air ne rentre, aucun son ne sort… Un truc bien connu des acteurs avant de monter sur les planches : le dos au mur, quelques profondes respirations abdominales leur permettent de gérer le stress et d’éclaircir leur voix.

  • Masser les organes abdominaux en profondeur grâce au mouvement rythmique du diaphragme, ce qui leur permet de fonctionner de façon optimale. En agissant sur le système nerveux parasympathique, la respiration diaphragmatique stimule l’activité du système digestif.

  • Lutter contre le mal des transports en favorisant l’activation du système nerveux parasympathique*. Mal de mer, mal de l’air, mal de terre ? Essayez de respirer calmement en gonflant le ventre.

  • Réduire les effets du stress oxydatif, impliqué dans de nombreuses pathologies et dans le processus de vieillissement. En faisant baisser le taux de cortisol et en augmentant le taux de mélatonine, la respiration abdominale vous préserve des effets néfastes du stress oxydatif. Vous pouvez ainsi faire suivre votre séance de sport intensif génératrice de radicaux libres par une séance de respiration abdominale*.

  • (Être à la pointe de la mode « dab bod »/ « mom bod »).


Avoir un ventre plat… ou constamment contracté?

Vous l’avez compris, respirer de façon abdominale peut être une véritable panacée ! Le hic, c’est qu’un ventre relâché n’a pas toujours bonne presse dans notre société actuelle. Le risque est de faire l’amalgame entre ventre musclé et ventre contracté en permanence. Et une tension abdominale continue peut entraver la respiration diaphragmatique.

« One thing is about looking good, an other about being good »

Un ventre contracté à longueur de journée, s’il colle aux canons de beauté actuels, n’est pas forcément un signe de bonne santé… Ni de bonne respiration !

Un ventre plat sans effort ou le retour du corset

Cette photo vous semble surréaliste ?

Cette photo vous semble surréaliste ?

Dans un article paru sur le site du Dailymail, une physiothérapeute vous dévoile sa technique pour avoir un ventre plat sans effort. « Plus besoin d’aller à la gym 2 ou 3 fois par semaine »! Son astuce miraculeuse, la voici : il vous faut  contracter les abdominaux à environ 50% de leur capacité avant d’attacher une ficelle autour de votre ventre. Vous devrez porter cette ficelle toute la journée, et si par malheur vous relâchez le ventre un instant d’inattention, « vous sentez la ficelle se serrer, ce qui vous rappelle à l’ordre ». Cet article est paru en 1815… Non, en 2015 ! Le corset est de retour. 


Ce qu’en dit le yoga

Bien sûr, en yoga comme dans dans la vie, avoir un ventre tonique est primordial. L’excès de graisse viscérale et le manque vitalité des muscles abdominaux peuvent porter préjudice à votre santé.

En pratique, de nombreux asanas sollicitent profondément les muscles abdominaux. Le ventre est en effet le siège de votre énergie vitale, de votre dynamisme et de votre volonté. « Avoir quelque chose dans le ventre », l’expression parle d’elle-même… Au niveau physique, les muscles de soutien situés dans l’abdomen sont indispensables pour maintenir vos organes et assurer la cohésion de votre structure corporelle*.

Marylin Monroe, la posture du bateau et les abdominaux

Mais l’excès nuit en tout. Un ventre tonifié, c’est une énergie renforcée. Un ventre contracté en permanence, c’est une énergie qui ne circule plus, des blocages émotionnels (« avoir le ventre noué »), une respiration superficielle.

Essayez de trouver un juste milieu entre un ventre crispé à longueur de journée et un ventre sans tonus. Pour être un respirateur abdominal, il faut donc faire tomber les barrières psychologiques et oser relâcher son abdomen de temps en temps. Tonicité et élasticité sont un duo gagnant sur tous les plans !

Si vous voulez une taille fine, fuyez le yoga ?

Laissez-moi vous raconter une anecdote intéressante à ce sujet. Lors du tout premier cours suivi dans mon école de yoga actuelle, notre professeur nous met en garde. « Vous voulez avoir une taille de guêpe, une morphologie de sablier ? Alors vous feriez mieux d’aller vous inscrire à la salle de sport voisine ». Les exercices de respiration yogique s’articulent souvent autour de la respiration abdominale : une pratique intensive pourrait développer cette partie de notre physionomie… Nous voilà prévenus !

Quoi qu’il en soit, s’il y a une chose que je retiens du yoga, c’est l’importance de relâcher son ventre de temps en temps… Et paradoxalement, les muscles de mon ventre n’ont jamais autant travaillé que depuis que j’ai découvert le yoga !

Quelle est votre tendance de respiration ? La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez changer de catégorie à loisir. Et souvenez-vous : si votre état d’esprit influence votre respiration, l’inverse est également vrai ! Laissez-vous respirer de temps en temps…

*Pour en savoir plus

8 commentaires sur “Bientôt l’été ! Pourquoi ne pas avoir un ventre plat…

  1. OMG mais quelle est cette technique affreuse?!!! Incroyable que l’on trouve des méthodes de tortures pareilles de nos jours! En tout cas, félicitations pour ton article qui nous fera tous déculpabiliser sur notre petit bidon!
    Tes propos sont très justes, rendons-nous bien à l’évidence… Si nous voulons être un vrai yogi, nous n’aurons jamais de ventre plat! Et ça me va plutôt bien d’ailleurs :) J’ai toujours été fine mais j’ai toujours eu ce petit bidon. Aujourd’hui, je peux me vanter qu’il est aussi le résultat de nombreuses pratiques de yoga! :) A bientôt Clem.

      1. Un truc simple : la natation. Une a deux seance de natation par semaine entretien la forme et les formes et permet de garder une silhouette fluette ! Et voila….

  2. Je viens enfin de comprendre pourquoi j’avais un petit ventre rond depuis 1 an au lieu de mon ventre plat habituel! et en effet cela coïncide avec ma pratique du yoga débuté il y a un an et demi… me voilà moins complexée ;) bravo en tout cas pour ton super site très bien détaillé avec des articles vraiment agréables à lire! M’en vais de ce pas faire quelques postures! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *